Il n’est pas un ange

S'amuser avec le monde des esprits est une fascination populaire. Mais il existe des dangers cachés.

Il semble qu’aujourd’hui, où que nous allions, nous soyons bombardés d’images d’anges. Ils nous regardent depuis le haut des immeubles, flottent autour de nous dans les magasins, et nous fixent du regard depuis les couvertures de livres, écrans de cinémas ou postes de télévisions.

Les êtres angéliques fascinent depuis longtemps les gens, alimentant la créativité de nombreux poètes, peintres et écrivains par des images d’envols et de détachement du monde.

Pourquoi y-a-t-il un intérêt grandissant pour quelque chose que la plupart des gens considèrent comme un mythe ? Les anges sont-ils réels ou seulement le fruit de nos fantasmes (qui nous ramènent à notre imagination enfantine de gardiens ailés) qui se prêtent à une exploitation facile (et lucrative) ?

Les anges dans le domaine de l’art 

Une étude de certaines interprétations des anges, passées et présentes, illustre la fascination que la culture occidentale a pour eux. À l’époque de la Renaissance, des artistes comme Sandro Botticelli peignirent des anges dans nombre de leurs œuvres. L’annonciation de Botticelli, par exemple, représente un Gabriel avec des ailes, efféminé, ayant une auréole, une robe encombrante, un brin de lis, et se tenant agenouillé aux pieds de la vierge Marie.

Primavera, une des œuvres séculaires de Botticelli, dépeint une fable sur l’amour et le mariage en prenant son inspiration dans la mythologie grecque. Pendant que les danseurs jouent avec des fleurs dans un bois et ramassent des pommes dans les arbres, Cupidon, apparaissant en bébé potelé et ailé, plane au-dessus d’eux et tend son arc afin de leur tirer des flèches d’amour.

Il y a parmi les films récents concernant les anges, It’s a Wonderful Life et Angels in the Outfield. Cependant, Hollywood ne fait pas toujours un portrait flatteur des anges. Prenez par exemple le film de 1996 Michael, avec John Travolta. Grand fumeur, buvant beaucoup, ayant des kilos en trop, négligé, Michael exhibe quand même les grandes ailes d’un être céleste. Son style de vie dissipé et son extraordinaire aptitude à séduire les femmes portent en eux le message que « l’amour » représente tout dans la vie. Les spectateurs de cinéma sont aussi forcés de conclure que les anges peuvent être minables et empotés, plus humains que célestes, et piégés entre un Créateur sévère et des humains imparfaits et languissants d’amour qu’ils sont venus sauver en quittant le paradis.

La cité des anges, un film de 1998, montre une image sombre d’êtres malheureux séparés de Dieu et désespérés d’être humains. Seth, escorte pour la mort tourmenté par l’angoisse, tombe amoureux d’une mortelle. Selon le scénario, les anges sont continuellement irrités d’être séparés de tout contact avec les humains. « J’abandonnerais mon immortalité pour toucher une fois ses cheveux », soupire Seth alors qu’il observe la femme de ses rêves remplissant son travail de chirurgien.

Encouragé au hasard d’une rencontre avec un ancien ami – un ange « déchu » (ayant abandonné son immortalité pour une mortelle) – Seth saisit l’opportunité d’en finir avec sa vie misérable d’être spirituel et goûte aux plaisirs sexuels humains. Sa joie est de courte durée puisque l’objet de ses désirs trouve la mort sous les roues d’un camion. Le héros angélique d’autrefois tombe dans l’oubli mais reste en contact avec ses cohortes à capuchons noirs. Ils forment une foule immense qui regardent avec tristesse Seth qui goûte à ce que les anges convoitent soi-disant le plus : être humain.

Ce point commun apparaît dans la plupart des descriptions d’anges à l’heure actuelle. En dépit de leur rôle de bonnes fées sophistiquées, ils sont tous d’une manière ou d’une autre mécontents de leur rôle de serviteurs de Dieu.

D’un autre côté, la populaire série télévisée américaine Touched by an Angel (Touché par un ange) exploite le thème de la mélancolie. Le programme vise à combler le vide causé par des valeurs familiales qui s’effritent sans pour autant appartenir ouvertement à une confession. « Dieu est amour » est le message principal que fait passer Tess, le patron sévère d’une bande d’anges morts envoyés pour répandre un message plutôt très sentimental de bonne volonté. Les anges surveillent les malades et les personnes mourantes, offrant une épaule sur laquelle peuvent pleurer les familles pleines d’amertumes ou sans foi en Dieu.

Dans un épisode, un cow-boy d’Idaho est tourmenté à l’idée de débrancher le respirateur artificiel de sa femme. Son conseiller psychologique commence tout d’un coup à rayonner. « Je suis un ange, Dan, un vrai ange envoyé par Dieu pour venir reprendre Angela », dit-il. L’infirmière commence elle-aussi à rayonner lorsqu’elle fait sortir le fermier tourmenté tout en le réconfortant de façon mielleuse.

Inconnu et inconnaissable ? 

Nourris d’une fascination humaine sans fin, les artistes ont été inspirés de créer de plus en plus d’images d’anges à connotations émotionnelles. De quelle exactitude ont fait preuve les artistes dans leurs interprétations ? Est-ce même une question digne d’intérêt, puisque nombreux sont ceux qui croient que les anges sont simplement mythiques ?

Des millions de personnes de par le monde pensent qu’il n’est pas déraisonnable de croire en l’existence d’un monde des esprits.  

Jadis, la plupart des sociétés supposaient que le monde invisible des anges existait. Notre monde moderne et rationnel en doute, croyant que si quelque chose ne peut être prouvé par les cinq sens ou par la méthode scientifique, cela doit alors rester une question. Pourtant, le succès des films et programmes télévisés – comme ceux mentionnés plus haut – prouve que des millions de personnes de par le monde pensent qu’il n’est pas déraisonnable de croire en l’existence d’un monde des esprits.

La notion d’anges est bel et bien basée sur la Bible ; mais que dit exactement ce livre à leur sujet ?

La Bible affirme avec certitude que des êtres spirituels existent. Il y a plus de 300 références aux anges dans les Écritures.

Le mot ange, utilisé dans la Bible, est traduit de l’hébreu malak et du grec aggelos ou angelos. Dans les deux langues, le mot signifie « messager ». En effet, c’est souvent le rôle des anges décrit dans les Écritures. L’ange Gabriel fut envoyé vers Marie pour lui annoncer qu’elle donnerait naissance à Jésus (Luc 1 : 26-32). Ce même ange fut envoyé pour aider le prophète Daniel à comprendre une vision qu’il avait eue (Daniel 8 : 16). Et lorsque Jésus naquit, un ange fut envoyé vers des bergers près de Bethléem pour leur annoncer sa naissance (Luc 2 : 8-11).

Cependant, les anges ont également d’autres fonctions. Le livre de l’Apocalypse nous informe que les anges joueront un rôle-clé dans la préparation de la terre pour le retour du Christ. Et puis certains anges servent au trône de Dieu pour le glorifier (Apocalypse 4 : 6-8).

Les anges ont aussi pour objet d’aider et de prendre soin des humains (Hébreux 1 : 13-14). Ils sont apparus aux prophètes de l’Ancien Testament et aux apôtres du Nouveau afin de les fortifier, de les protéger et même de les libérer de prison.

C’est ce rôle en particulier qui excite le plus l’imagination humaine. L’idée de cette rencontre mystérieuse avec un être non soumis aux lois physiques – apparaissant et disparaissant pour profondément changer la vie de quelqu’un – peut donner des frissons dans le dos des personnes les plus dures.

Les livres, magazines et sites Internet remplis d’histoires de rencontres avec des anges ont proliféré ces dernières années, ce qui montre bien que pour certains, la fascination est devenue une obsession. Ces sources encouragent les lecteurs à communiquer avec les anges et offrent des conseils sur la façon de procéder.

Certains sites Internet invitent les visiteurs à joindre un forum de discussion avec les anges ou à envoyer un « angegramme ». Le créateur d’un de ces sites appelle ceci « un voyage commun vers un havre qui touche le cœur, réchauffe l’âme et illumine votre esprit ». Selon plusieurs de ces sites, le visiteur peut en fait sentir la présence des anges. Ces sites offrent des bulletins d’informations sur les anges, des œuvres d’art et des bijoux représentant des anges, des sons de vent, des boîtes de musiques, des tee-shirts et des articles de bureau où figurent des anges. Vous pouvez trouver des anges en chocolat et même des chats ou chiens anges. Il existe des sites où les visiteurs peuvent partager leurs expériences, ce qu’ils ont vécu lors d’apparitions d’anges ; et leurs rêves sur les anges peuvent même être interprétés. Il y a même une page sur un site Internet qui peut apparemment vous dire – selon votre date de naissance – quel est l’ange gardien qui vous est attribué.

Bien sûr, on ne manque pas une seule occasion de faire des bénéfices, même sur ceux qui sont obsédés par le spirituel. Comme vous pouvez vous en douter, chacun de ces produits est accompagné d’un prix d’achat.

Anges des ténèbres 

Mais l’obsession des anges – comme la plupart des obsessions – n’est pas saine. Quoiqu’un nombre grandissant de personnes soient intéressées par l’idée d’établir un contact avec le monde angélique, la Bible décrit très peu de cas où les humains ont dialogué avec des anges. La plupart des gens qui ont rencontré des anges n’en ont probablement pas été conscients, mais ont plutôt supposé qu’ils rencontraient d’autres êtres humains. L’épître aux Hébreux affirme que « quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir » (Hébreux 13 : 2). Le fait que les anges rencontrent souvent les humains dans l’anonymat est un élément clé pour comprendre que la fascination actuelle pour les anges est mauvaise.

Des millions de personnes de par le monde pensent qu’il n’est pas déraisonnable de croire en l’existence d’un monde des esprits.  

Il n’y a rien de secret sur le fait que la Bible reconnaisse aussi un côté obscur au monde des esprits qui est dirigé par Satan le diable. Ayant été autrefois un ange très puissant nommé Lucifer (heylel en hébreu), « astre brillant de l’aurore », il se rebella contre Dieu et séduit un tiers des anges pour qu’ils s’allient avec lui. Ces derniers sont connus sous le nom de démons et la Bible en fait référence plus de 120 fois.

Un incident relaté dans l’évangile selon Luc sert à illustrer la puissance des démons. Dans cette histoire, Jésus rencontra un homme possédé depuis des années non pas par un seul démon, mais par plusieurs. L’homme en question n’avait aucun contrôle sur son propre esprit et vivait nu dans des cavernes situées vis-à-vis de la mer de Galilée. Les gens essayèrent de le contenir en l’enchaînant, mais les démons lui donnèrent la force de briser ses chaînes et de se retirer dans le désert. Pourtant, après que les démons aient été chassés de lui, l’homme fut à nouveau « dans son bon sens » (Luc 8 : 26-35).

À la lumière d’incidents tels que celui-ci, il est évident que ces êtres spirituels ont le pouvoir de prendre le contrôle de l’esprit humain et que les conséquences peuvent être désastreuses.

Fondés sur des mythes 

Il va sans dire que l’intérêt grandissant pour les anges a été alimenté par l’essor du mouvement New Age et des religions occultes qui essaient d’associer des éléments du christianisme à diverses anciennes religions païennes. Les anges apparaissent aussi dans l’astrologie et sont invoqués dans le channeling [pratique qui consiste à entrer dans un état de médiation afin de passer les messages d’un guide spirituel], la médiation, la magie et la sorcellerie.

Même les chrétiens traditionnels prêtent plus attention aux anges et les étudient avec l’intention d’accroître leur faculté de contact avec eux. Beaucoup admettent qu’ils essaient de communiquer avec eux.

Toutefois, ces gens ne sont nulle part dans la Bible encouragés à chercher un contact avec ces êtres spirituels. En fait, les anges qui sont apparus à des hommes ou femmes dans la Bible se sont empressés de détourner l’attention qui leur était vouée et de la rediriger vers Dieu et Jésus-Christ. Ils sont essentiellement ce que leur nom suggère : des messagers. Ils ne doivent pas être le centre d’intérêt ou être voués à un culte.

La plupart des gens qui ont rencontré des anges n’en ont probablement pas été conscients, mais ont plutôt supposé qu’ils rencontraient d’autres êtres humains. 

Par conséquent, il n’y a pas d’exemples dans la Bible où des anges, de leur propre initiative, cherchent à dialoguer avec des humains. Il n’y a non plus aucun exemple de vrais anges de Dieu qui répondent aux tentatives humaines de communiquer avec eux. D’un autre côté, il se peut que les êtres malveillants appelés démons accueillent chaleureusement l’invitation. L’apôtre Paul a écrit que Satan se déguise parfois en « ange de lumière » dans le but de séduire les gens (2 Corinthiens 11 : 14). Le monde des esprits est selon la Bible un domaine que les gens ne devraient pas sous-estimer ou prendre à la légère.

C’est là où se pose le problème avec la fascination humaine de plus en plus importante pour les êtres spirituels. Bien que les gens essaient généralement d’entrer en contact avec les « bons » anges, il se peut qu’ils sollicitent en fait des démons. Même si la Bible nous assure que les démons ont une puissance limitée, et que la plupart des gens ne seront jamais conscients de leur activité, il existe un réel danger pour ceux qui cherchent à communiquer avec le domaine spirituel.

Hollywood, comme les artistes à travers les siècles, a produit des images d’anges qui sont plus basées sur des idées ou des mythes de l’imagination humaine que sur les Écritures. On cherche principalement à divertir en explorant des mondes inconnus. Cela peut sembler innocent en surface, et il se peut que ça le soit dans la plupart des cas. Mais ceux qui sont inspirés de fouiller un peu plus dans le monde des anges, des démons et de l’occulte pourraient découvrir qu’ils jouent sur un terrain dangereux.