« Tu les enseigneras soigneusement »

La Bible a différentes choses à dire sur la responsabilité qu’ont les parents de favoriser le bien-être de leurs enfants. Psaumes 103 : 13 compare la compassion de Dieu envers les êtres humains à la compassion profonde et naturelle que les pères devraient avoir pour leurs enfants.

Cette compassion doit motiver les pères (et les mères) à être directement impliqués pour transmettre les principes de la vie à leurs enfants. De quelle manière ? « Tu les enseigneras soigneusement à tes enfants, et tu t’en entretiendras quand tu demeureras en ta maison, quand tu voyageras, quand tu te coucheras, et quand tu te lèveras » (Deutéronome 6 : 7, Bible Martin).

Et même si les enfants doivent, quant à eux écouter . . « l’instruction d’un père, et [être] attentifs, pour connaître la sagesse » (Proverbes 4 : 1), les enfants auront vraiment beaucoup de difficultés à suivre cette instruction si les pères et les mères ne communiquent pas.

Malheureusement, trop souvent les pères ne s’impliquent pas autant que les mères dans l’interaction quotidienne entre enfant et parent, et s’ils s’impliquent, ils supposent peut-être que leurs fils ont davantage besoin de leur attention que leurs filles. Les pères laissent peut-être les mères inculquer les bons principes à leurs filles en croyant d’une manière erronée que les différences entre les sexes font que les pères sont incapables d’êtres de bons conseillers.

Mais autant les filles que les garçons ont besoin de connaître les comportements que leurs pères apprécient – tout comme ils ont besoin de connaître les comportements que leurs mères apprécient. Et dans l’idéal, les parents discutent de leurs valeurs, créant un climat de confiance dans lequel ils s’entraideront à transmettre ces valeurs à leurs enfants.

Le livre des Proverbes peut grandement aider les parents à exprimer clairement les valeurs qu’ils espèrent transmettre. Le début du livre explique qu’il a été écrit dans le but de « connaître la sagesse et l’instruction, pour comprendre les paroles de l’intelligence ; pour recevoir des leçons de bon sens, de justice, d’équité et de droiture ; pour donner aux simples du discernement, au jeune homme de la connaissance et de la réflexion » (Proverbes 1 : 2-4).

Le terme instruction signifie aussi dans l’hébreu avertissement, formation.

Lorsque ce terme est utilisé dans le sens d’enseigner aux enfants des comportements qui contribuent à leur bien-être et dans le sens de les avertir des comportements qui peuvent avoir des conséquences négatives à long terme, il devient évident que le livre des Proverbes est un précieux outil pour l’éducation des enfants. Comme tous les parents le savent, un avertissement qui tombe à point peut littéralement sauver la vie d’un enfant.

Peut-être que la traduction de Proverbes 19 : 18 de la Bible Fillion rend le mieux cette idée : « Corrige [instruis, avertis] ton fils, et n’en désespère pas ; mais ne prends pas de résolution qui aille à sa mort. »