Manichéisme

Le manichéisme était une religion qui est née en Babylonie au troisième siècle. Fondé par un jeune Perse nommé Mani, il tire ses idées de différentes religions, y compris le christianisme, le zoroastrisme et peut-être la pensée orientale. Ce fut une tentative d'instaurer une religion mondiale. Pendant la vie de Mani, cette religion s'est répandue au sein de l'Empire romain – même si elle avait été condamnée comme hérésie – et à l’est jusqu’en Chine, où elle a existé jusque dans les années 1930 . En Occident, après l'exécution de Mani en 277 de notre ère, ses idées se sont principalement répandues en Afrique du Nord, bien qu'au 5ème siècle, le pape Léon le juge nécessaire d’éradiquer l’hérésie manichéiste même de Rome.

Le jeune Mani fit de nombreux voyages qui dépassent de loin ceux de son modèle, l'apôtre Paul. Mani a également surpassé Paul dans le rôle qu’il s’était donné. Pour ne pas être en reste face à l'apôtre, il se considéra comme le Saint-Esprit en personne.

Du zoroastrisme, la religion adopta à la fois le dualisme et les idéaux gnostiques. Son dualisme était basé sur la croyance en un combat entre les forces du bien et du mal, la raison étant l’arme pour vaincre le mal. Le manichéisme soutenait que Dieu était bon et qu’il était représenté par la lumière, et que le mal, représenté par les ténèbres, était une force agressive qui luttait contre la lumière. Les humains avaient en eux des étincelles de lumière qui devaient être libérées.

Religion à deux niveaux, le manichéisme comprenait les « élus » qui menaient des vies d'ascète en refusant les plaisirs physiques. À un autre niveau se trouvaient les auditeurs qui étaient autorisés à s'adonner aux plaisirs physiques sans aucune restriction puisque l'on pensait qu’ils ne contrôlaient pas les aspects physiques de leur vie. Ils allaient donc être purgés à travers une série d'incarnations après la mort et atteindre la lumière des élus au temps voulu. Les Manichéens pensaient qu'Augustin était dans cette catégorie. Ceux qui n'acceptaient pas du tout les enseignements de Mani étaient simplement considérés comme des pécheurs voués à la destruction.

En tant que religion, le manichéisme a fourni aux jeunes gens comme Augustin une stimulation intellectuelle et de la camaraderie, ainsi que la dénégation de la responsabilité personnelle vis-à-vis du péché. En décrivant l’aspect physique du corps comme étant mauvais, il a en partie fourni la base des opinions d’Augustin sur le péché et la chute de l’homme.

Les enseignements de Mani ont été traduits en 11 langues. Nombre de ces documents ont été redécouverts à la fin du 20ème siècle, jetant une lumière toute nouvelle sur sa force religieuse.