Droits de l’homme

L’adoption à l’unanimité de la Déclaration universelle des droits de l’homme par l’ONU en 1948 était un hommage au travail d’un petit groupe de diplomates internationaux présidé par Eleanor Roosevelt, la regrettée épouse du président des États-Unis. Cette commission a rédigé trente articles à partir de discussions et de compromis philosophiques, juridiques, culturels, moraux et spirituels. Le conflit mondial terminé depuis peu, avec son indescriptible horreur et le génocide nazi, a stimulé la concrétisation d’un code universel de non-discrimination et de respect de la dignité humaine.

Bien que quelques nations se soient abstenues de voter, ce texte s’est inscrit dans la trame du monde moderne et plusieurs États l’ont intégré dans leur constitution. Il convient de noter qu’aucun pays n’a pourtant réussi à mettre un terme à l’injustice.

L’intégralité de la Déclaration est disponible auprès du bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU.