Le colosse de Néron

Daprès la plupart des érudits, Néron aurait fait faire un immense bronze de lui-même à l’image du dieu soleil, qui aurait été érigé dans le vestibule de sa célèbre Maison dorée (Domus Aurea), dont d’importants vestiges ont été récemment ouverts au public dans le sous-sol de Rome. Pourtant, les visiteurs ne peuvent pas voir la statue : elle a été détruite au quatrième siècle.

Ce que l’on sait, c’est que l’empereur a prévu de dresser une statue de 30 à 36 mètres de hauteur représentant Sol, l’un des dieux solaires romains. Pline l’Ancien (23‑79 de notre ère) précise que la statue était censée représenter Néron, mais certains chercheurs ont suggéré qu’il pourrait s’agir de l’avis de détracteurs de l’empereur souhaitant le dénigrer après sa disparition. Non sans équivoque, les historiens de l’époque de Néron n’accréditent pas l’idée que le gigantesque ouvrage était à l’effigie de l’empereur lui-même, ni qu’il se dressait dans la Domus Aurea. Le biographe Suétone, né quelques années après la mort de Néron, est le seul à se référer expressément à « une statue colossale de l’empereur ». Toutefois, il ne dit pas qu’une telle statue se trouvait dans le vestibule, mais qu’elle y aurait trouvé un espace suffisant. Pline a réellement vu le sculpteur à l’ouvrage, sans préciser que l’artiste avait terminé avant la fin du règne de Néron. Tacite (environ 55‑120), fervent critique de l’empereur, ne fait aucune mention de la représentation. De plus, l’historien du IIIe siècle Dion Cassius écrit que Vespasien, l’un des successeurs de Néron, a érigé le colosse plusieurs années après la mort de l’empereur, non dans la Domus Aurea mais sur la Voie sacrée.

En conséquence, il est peu probable que Néron ait jamais pu voir la statue dans sa villa.