Les différences entre le deuil de l’enfant et celui de l’adulte

  • L’immaturité du développement cognitif de l’enfant l’empêche de comprendre la nature irréversible, universelle et inévitable de la mort.
  • Il existe chez l’enfant une limite à sa capacité de tolérance en cas de douleur émotionnelle.
  • L’enfant dispose d’une aptitude restreinte à verbaliser ses sentiments.
  • L’enfant est sensible au fait d’« être différent » de ses camarades.
  • L’enfant peut exprimer ses sentiments dans le cadre d’une thérapie par le jeu.