Le trouble bipolaire

Le trouble bipolaire, appelé psychose maniaco-dépressive, cause des fluctuations inhabituelles dans l’humeur, l’énergie et la capacité à fonctionner d’une personne. D’un jour à l’autre, il peut entraîner des sautes d’humeur extrêmes qui oscillent entre un état dépressif, où la personne arrive à peine à sortir du lit, et un état joyeux et plein d’énergie. Les périodes de hauts et de bas sont appelés épisodes – soit un épisode maniaque soit un épisode dépressif. Vu que les gens peuvent être génétiquement prédisposés au trouble bipolaire, la maladie a tendance à tenir de famille.

Dans le cas de trouble bipolaire à cycles rapides, une personne traverse quatre cycles d’épisodes ou plus en l’espace d’un an. Au moins 70 % des personnes ayant ce genre de trouble bipolaire sont de sexe féminin. Il est important de noter que les femmes risquent davantage d’avoir un trouble bipolaire à cycles rapides en réaction à un traitement à base d’antidépresseurs. Leur utilisation devrait être considérée avec beaucoup de précaution, car il est possible que ces médicaments accentuent la sévérité des épisodes maniaques. Les directives 2002 de l’American Psychiatric Association (association américaine de psychiatrie) pour le traitement du trouble bipolaire recommande généralement une utilisation modérée d’antidépresseurs chez les patients atteints de trouble bipolaire.

Contrairement à d’autres troubles dépressifs qui sont considérés comme bien soignables, le désordre bipolaire, lui, ne l’est pas.  C’est généralement un trouble qui dure toute la vie et qui doit être géré avec précaution. Un traitement compétent, professionnel et durable, associé à des médicaments et une thérapie, est essentiel.