Sagesse ancienne

En discutant des maladies contagieuses et les mesures qui peuvent être prises pour minimiser les risques d’infection, la plupart des gens ignorent la sagesse ancienne révélée dans les pages de la Bible. Nous y lisons que Dieu donna différentes instructions à l’ancienne nation d’Israël afin de l’aider à ne pas subir les maladies et les plaies de l’époque. Les conseils qu’il lui prodigua sont toujours applicables à l’heure actuelle.

Dans les écrits de Moïse, par exemple, nous lisons qu’il faut mettre en quarantaine les personnes qui sont supposées avoir des maladies contagieuses (voir Lévitique 13 et 14). Avant qu’il n’y ait eu des moyens médicaux efficaces pour intervenir, la quarantaine était – et est toujours – un moyen vital de combattre la propagation des maladies contagieuses. Les lois concernant les aliments purs et impurs que Dieu donna à l’ancien Israël avaient pour but de protéger de la maladie (voir Lévitique 7 : 26 ; 11 : 1-31 ; Deutéronome 14 : 3-21). Ces lois sont largement reconnues, même à l’heure actuelle, pour prévenir des maladies. De manière similaire, les lois bibliques sur l’hygiène sont capitales pour contrôler la propagation de la maladie (Lévitique 11 : 32-40).

Dieu dit aux Israélites que le fait de ne pas suivre ce mode de vie aurait des conséquences désastreuses, y compris des maladies (voir Lévitique 26 : 16, 21, 25 ; Deutéronome 28 : 21-22, 59-61). En disant cela, il ne lançait pas de terribles malédictions sur les gens. Il savait plutôt que s’ils se détournaient de sa voie tracée, ils deviendraient vulnérables face aux diverses maladies déplaisantes et extrêmement graves. Dieu est un Dieu d’amour et il veut protéger les gens des douleurs et du mal. Son mode de vie recommandé est concret et il a un impact sur tous les domaines de la vie.

Le Nouveau Testament ne reste pas non plus muet sur ces sujets, et en fait il poursuit sur les principes présentés dans l’Ancien Testament. L’apôtre Paul résuma le sujet en rappelant aux disciples de la voie de Dieu de prendre soin de leurs corps physiques, parce que « […]votre corps est le temple du Saint-Esprit [...] Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu » (1 Corinthiens 6 : 19-20).

Jésus-Christ et ses apôtres concentrèrent en grande partie leur instruction pas tant sur le physique que sur la façon dont nous pensons – nos processus mentaux et émotionnels – qui non seulement affectent tout ce que nous faisons mais également notre santé, comme les scientifiques ont commencé à le découvrir dans la deuxième moitié du 20ème siècle. Paul a écrit : « Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées » (Philippiens 4 : 8). Nous devons surveiller nos esprits, sachant que les pensées négatives ont tendance à se manifester de manière physique, y compris par la maladie.

Sur une échelle plus large, le faux raisonnement – comme les idéologies déplacées ou les désirs égoïstes de conquête (Jacques 4 : 1-3) – peut aussi amener au conflit et à la guerre. Et la guerre, alliée à la dévastation inévitable et la rupture sociale qui l’accompagne, mène souvent à la malnutrition, à la famine et à la maladie. C’est un triste commentaire à faire sur la nature humaine que de constater que cela a souvent été l’histoire naturelle de l’existence humaine.

Mais ça ne sera pas toujours le cas. La Bible révèle que la solution réelle aux problèmes de l’humanité, y compris les maladies et ses différentes causes, interviendra lorsque Jésus-Christ reviendra pour établir le royaume de Dieu sur la terre.

Même si ces maladies ne seront pas complètement maîtrisées jusqu’à cette époque, nous pouvons quand même à présent faire certaines choses pour aider à mettre un frein à leur propagation. La science moderne a réalisé des progrès formidables dans le traitement de différentes maladies contagieuses. Nous pouvons être reconnaissants pour les accomplissements remarquables qui ont été réalisés dans le domaine de la prévention et de la prise en charge de la maladie, sans lesquels ce monde serait très différent et plus dangereux.

Mais avec ou sans les progrès scientifiques, la quête de solutions aux différentes maladies doit également avancer sur le plan personnel. À cet effet, nous ferions bien, à un niveau individuel, de tenir compte de la sagesse qui se trouve dans les pages de la Bible.